Viva Mexico, première.

Publié le par Evelyne Metro

Viva Mexico, première.

Voilà, fini le far West, nous voici au Mexique.



Après un vol sans encombres, nous arrivons à Cancun sur la cote Est du Mexique. Très sûrs de nous, nous récupérons notre petite voiture de location à l'agence et vamos... Vamos ou? Première surprise: Tom Tom notre fidèle allié GPS ne fonctionne pas au Mexique, deuxième coup du sort: plus aucun Ipad n'a de charge. Nous voilà donc dans une voiture, de nuit, dans un pays inconnu, sans carte et avec 3 rudiments d'espagnol appris sur une appli. Des fous!!! L'avantage de barouder depuis 3 mois bientôt c'est qu'on relativise très vite et qu'on apprend à se débrouiller. Et finalement, nous finissons par trouver notre chemin et nous passons notre première nuit au Mexique.

Le lendemain, nous quittons très vite Cancun, que nous retrouverons uniquement pour le retour. Ce que nous y avons vu suffira pour nous dissuader d'y séjourner. Las Vegas a la plage avec des immeubles hotels partout, des bars et d'énormes centres commerciaux dédiés aux américains qui viennent faire la bringue. Pas notre tasse de thé.

Viva Mexico, première.

Nous prenons la route pour Merida, capitale de l'Etat du Yucatán à 300 km de Cancun. A ne pas confondre avec son homonyme en Espagne ou j'y ai réservé une chambre d'hôtel, dommage 50 euros à la poubelle. En chemin, nous passons par le fameux site de Chichen Itza. Classé au Patrimoine mondial de l'Humanité, ce site est une ancienne ville Maya. C'est l'un des sites archéologiques le plus visité de la région. Qui dit site touristique, dit bus de japonais entre autres, échoppes de marchands partout et ici, même au pied des pyramides, et bien sur tout est payant. Tout ceci dénature le site même s'il reste intéressant. Heureusement, nous sommes hors saison touristique et la fréquentation reste raisonnable. Comme d'habitude, nous nous passons des services d'un guide et nous devons rater la plupart des secrets de ce site. Mais il n'en reste pas moins admirable quand on sait qu'il témoigne d'une époque si lointaine et mystérieuse.

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Après plusieurs heures de route plutôt monotones, l'autoroute étant bordée par une jungle dense, il n'y a pas grand chose à voir a part quelques iguanes qui traversent, nous arrivons à Merida ou nous sommes logés au cœur du centre historique. Merida est la plus grande ville de l'Etat du Yucatán. Nous sommes séduits par son charme colonial, les façades colorées de ses bâtisses et l'animation de ses rues. D'autant plus que le jour de notre arrivée, le 15 septembre, c'est la fête de l'indépendance, l'équivalent de notre 14 Juillet, l'occasion pour nous de nous mêler à une joyeuse foule colorée. Nous avons même droit à un superbe feu d'artifice.

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Le lendemain, nous reprenons la route. C'est fou, comme on est moins détendu sans GPS. Donc après plusieurs demi tours et arrêts pour demander notre chemin, ( je ne pensais pas avoir à utiliser les phrases " estoy perdida" ou " donde es"si vite), nous nous arrêtons en route au cénote de XBatun.Un cénote est un gouffre totalement ou partiellement rempli d'eau douce voire d'eau de mer dans sa couche inférieure s'il communique avec l'océan.On les trouve principalement dans la péninsule du Yucatán. La région en compterait 10 000.Sur le site, nous découvrons nos deux premiers cenotes: le premier est découvert, c'est un très beau bassin d'un sublime bleu turquoise entouré par la végétation et contrairement à nos bassins a nous, l'eau y est à une température super agréable.Le deuxième est quasi sous terrain , il faut descendre des escaliers et on plonge dans un bassin bleu azur dans lequel des plongeurs sous marins vont explorer les profondeurs. Claustros s'abstenir! Nous prenons plaisir a nous baigner même si en ce jour férié, il faut se partager ces bassins avec une population locale qui n'est pas sans rappeler des réunionnais en pique nique dominical: même ambiance...

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Après cette étape fort rafraîchissante, nous arrivons a Campêche. Gros coup de cœur pour cette ville historique fortifiée classée au patrimoine de l'UNESCO. Le centre historique est une ville portuaire de l'époque coloniale espagnole du nouveau Monde. Nous sommes logés dans un hôtel en plein centre en face de la cathédrale et de la place de l'indépendance avec son petit parc et son kiosque. Nous y assisterons par hasard, un soir,à un concert de 12 guitaristes à voix qui nous ont sincèrement émus. Un de ces moments improvisés de notre belle aventure qui restera inoubliable.

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Nous décidons à ce moment de rester 1 jour de plus et de modifier nos plans afin de profiter pleinement et plus sereinement de cette étape mexicaine. Fini le circuit touristique, finis les jours entiers de routes, les arrivées tardives, nous zapperons certaines étapes, nous sortirons probablement des sentiers battus et tant mieux,et nous prendrons le temps de profiter de cette nonchalance bienheureuse sous le soleil mexicain.Nous découvrons ainsi une plage de rêve, que pour nous, aux alentours de Campêche, la playa SanLorenzo, (elle était pour nous celle la).A nous le sable blanc, l'eau turquoise a 30 degrés, les palmiers et le bal des pélicans qui plongent dans une 'eau foisonnante de poissons.On est pas bien la? Dirait quelqu'un qu'on connaît bien...

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Après cette étape, nous nous rendons à Isla Aguada, un minuscule village de pêcheurs situé à 2 h de Campêche. La aussi, à part buller sur la plage, y a pas grand chose a faire mais tout le monde apprécie. Nous finissons notre incursion dans l'Etat du Yucatán à Ciudad Del Carmen, une ancienne île de pirates ancrée à la terre par deux ponts qui surplombent les eaux du lagon de Teminos. Elle est aussi située dans la plus grande zone pétrolière du pays. C'est une grande ville avec des embouteillages mais avec un front de mer immense de sable blanc très peu exploité. La baignade est encore une fois très appréciée. A part ça, peu d'intérêt.

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Couleurs, bonne humeur et chaleur ont rythmé notre première semaine mèxicaine.... Viva Mèxico!

Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.
Viva Mexico, première.

Publié dans Letimetro au Mexique

Commenter cet article

PAT 30/09/2014 19:26

Magnifique les photos remplit de couleur de gaieté et de chaleur.Paradisiaque le cénote!
bisous Les Timétro
et viva la cerveza international !!

4in 30/09/2014 18:25

Como esta la familla !!!!! Je vous avouerai que j ai également un coup de cœur pour cette petite ville si colorée et qui respire le bien être ...un arc-en-ciel de bonheur ....Je me vois bien en votre compagnie boire cette petite bière !!!! La vida es bella!!!!
Hasta la vista les ti metro !!!

jess 28/09/2014 19:07

mexique!! j irai bientot...
merci grace a vous on decouvre le monde...
photos incroyables et textes merveilleusement ecrit...

Papy 28/09/2014 16:16

Coucou les aventuriers, Comme d'hab superbes photos et bravo pour les textes. Gros bisous et bon séjour au Mexique.

Fanou 28/09/2014 10:10

Arriiiiiiba ! Quelle aventure !!!